Vimory 2019

Durant près de dix mois, l’équipe de Pierrick Pigot, président de JA Gâtinais Est, n’a pas ménagé ses efforts, pour proposer une fête de l’agriculture aussi belle que les années précédentes. Pari réussi ! Malgré un temps mitigé le matin, le public est venu nombreux le 1er septembre au lycée du Chesnoy. Une belle récompense pour les organisateurs de Terre en fête 2019.

Célébrer l’agriculture, présenter les savoir-faire d’hier et d’aujourd’hui, resserrer les liens avec les consommateurs et se divertir, tels sont les objectifs de ce rendez-vous proposé chaque premier dimanche de septembre par le syndicat Jeunes Agriculteurs. D’année en année, la fête prend de l’ampleur, le programme des animations s’étoffe, la liste des exposants s’allonge... C’est ce qu’ont encore pu constater cette fois-ci les habitués de ce rassemblement.

Des compétitions en tout genre

Cette édition s’est démarquée des précédentes par ses courses de voitures appelées « Traine-cul ». Dépourvues d’arrière-train, ces drôles d’automobile ont assuré le spectacle entre deux manches de moiss’batt’cross, le sport favori des Jeunes Agriculteurs du Loiret. Cette discipline, unique dans le réseau JA, a vu s’affronter huit équipages dont un de l’Yonne. Une manche exclusivement féminine était proposée pour la première fois. Terre en fête accueillait aussi la finale régionale de labour. Treize compétiteurs, répartis en deux catégories, se sont appliqués à dessiner des sillons proches de la perfection, pour décrocher le titre de champion régional.

Le savoir-faire à l’honneur

La journée a été ponctuée de démonstrations de chien de troupeau, assurée par Philippe Lemaitre. L’éleveur assisté de Gary, un border collie, a déplacé, rassemblé ou isolé des brebis, pour présenter au public le travail et l’aide précieuse apportée par son compagnon à quatre pattes. Paloma et Pomponette, deux magnifiques chevaux comtois, ont quant à eux, labouré la terre, comme le faisaient autrefois leurs ancêtres, en tractant une charrue brabant réversible. Non loin de là, des passionnés ont fait revivre une moisson d’antan. Le blé coupé et lié en bottes par une faucheuse-lieuse en juillet a été battu en direct, ravivant à certains des bons souvenirs d’un temps révolu.

Le terroir à l’honneur

Pas de fête JA, sans mise en avant des produits régionaux. Un marché de producteurs, où terrines et rillettes d’agneau, fromages fermiers, miel et autres merveilles de la ruche, fruits et légumes de saison etc., bordait l’allée principale qui menait jusqu’au pôle restauration des Jeunes Agriculteurs où c’était l’effervescence. 850 plateaux-repas, cuisinés exclusivement avec des ingrédients locaux, ont été servis le midi.

Les jeunes agriculteurs de l’échelon Gâtinais Est n’ont pas fait les choses à moitié. Des animations en pagaille, telles que des promenades en calèche, des baptêmes de tracteurs et d’hélicoptère, une exposition de matériels agricoles d’hier et d’aujourd’hui et toutes sortes de distractions, ont ravi les visiteurs.

Le temps d’une journée, les difficultés du monde agricole ont été mises de côté pour célébrer l’agriculture loiretaine. «  Un évènement comme celui-ci […] transpose l’attachement de nos partenaires à nous accompagner, tout en permettant à nous, jeunes agriculteurs de discuter de notre métier auprès des habitants et ainsi de montrer la réalité du terrain » soulignait Pierrick Pigot, lors de son discours inaugural. Il peut être fier du travail accompli par son équipe.

Résultats de la finale régionale de labour

- A plat :

  • 1er : Stéphane Ragonnet (41)
  • 2ème : Céline Renaire (36)
  • 3ème : Julien Prévost (18)
  • 4ème : Florian Gauthier (36)
  • 5ème : Augustin Granger (41)
  • 6ème : Killian Brunet (18)
  • 7ème : Jean Petit (45)

- En planches :

  • 1er : Guillaume Robin (36)
  • 2ème : Ludovic Ploton (36)
  • 3ème : Mathieu Piou (41)
  • 4ème : Paul Gitton (18)
  • 5ème : Adrien Barreau (18)
  • 6ème : Logan Pasdeloup (45)

Palmarès du Moiss'batt'Cross

  • Premier Ex-aequo : La Foreuse (JA Gâtinais Est) , l'Arcandière (JA Chatillon - Coullons) et la Valeuse (JA de Beaune),
  • 4ème : La Pucelle (JA Neuville-Outarville),
  • 5ème : La Betteravière,
  • 6ème : La Véronnaise (JA 89),
  • 7ème : Denver (JA Loire Beauce)
  • 8ème : La Poutrelle (JA de Briare) qui a déclaré forfait suite à une panne mécanique.

Finale départementale de labour :

  • A plat :
  • 1er : Gabriel Callard (JA Sully-Ouzouer)
  • 2ème : Augustin Fouassier (JA Lorris-Bellegarde)
  • 3ème : Anton Marest (JA Chatillon-Coullons)
  • 4ème : Emilien Lefaucheux (JA Sully-Ouzouer)
  • 5ème : Grégory Wieczorek (JA Lorris-Bellegarde)
  • 6ème : Dorian Chabin (JA Sully-Ouzouer)
  • En planche : Lenaïc Verkest (JA Chatillon-Coullons)

Remerciements

Jeunes Agriculteurs du Loiret tient à remercier le Lycée du Chesnoy, qui a accepté d’accueillir cette huitième édition de Terre en fête. Merci aussi à tous les exposants, concessionnaires, partenaires et bénévoles qui ont contribué à la grande réussite de cette journée.

Un grand MERCI à : Adrien Rivière, Advanta, Alexandre Plé, Agrifarm, AS Centre Loire, AXEREAL, Betaseed, Bayer, Boucheron Matériel, Bourgoin Motoculture, BS Agri, CALDEO, CA.PRO.GA La Meunière, CER France Alliance Centre, CGB, Chambre d’agriculture du Loiret, Cichy Manutention, Club Avicole du Gâtinais, Comité du comice de l’agglomération Montargoise, Conseil départemental du Loiret, Cornet, Crédit Agricole Centre Loire, Depussay, Cyril Regnier, EPTASEM, FD Cuma, FDSEA 45, Florence Cabart, GAEC Beets, GDS, Groupama Paris Val de Loire, Horizons – L’élevage des Belles Rousses, Loiret Agricole et Rural, Lydie Boussin, KM Agri, La Fabrik, Laiterie de Courtenay, Laiterie de Saint-Denis-de-L’Hôtel, La Ferme Apicole, La Petit Brosse, Lédanès, Les Crudettes, Les 3 laboureurs, Méthivier, Pierre Martinet, Philippe Lepage, Philippe Lemaitre, O Saveurs locales, Roy Energie, SAS Roland, Service de remplacement 45, Société Simon, Soufflet, Stéphane Gaume, TCS 45, Vergers de la Bernillière,  ainsi qu’aux mairies de Courtenay, Courtemaux, Château-Renard, Montargis, Piffonds, Saint-Germain-des-Prés et Vimory. Merci également à Messieurs Alain et Loïc Cneudt, Jean-Luc Plassard, Thierry Touratier pour l’exposition d’animaux ainsi qu’à Christian Pinon pour le labour à l’ancienne.

8ème édition de Terre en fête le 1er septembre

Ce dimanche, c’est le grand jour pour JA Gâtinais Est, organisateur de la huitième édition de Terre en fête. Après dix mois de préparation et autant de réunions, Terre en fête va ouvrir ses portes à 10 heures.

Forte de son expérience de collaboration particulièrement réussie lors du comice de Montargis l’an passé, cette équipe JA s’est lancée avec enthousiasme et détermination dans ce nouveau projet et challenge qu’est l’accueil de Terre en fête. Sous la houlette de leur président Pierrick Pigot, les membres ont travaillé d’arrache-pied depuis novembre dernier, pour offrir, ce dimanche, une édition inoubliable.

De curieux bolides

Alors que nous réserve cette fête de l’agriculture à la sauce « Gâtinais » ? Un programme riche et varié  avec comme point d’orgue des courses de Moiss’batt’cross et de voitures Traine-culs, la grande nouveauté 2019. Cette exhibition sera assurée par l’association TCS 45, basée à Chuelles. En tout, dix-sept automobiles traine-culs, entendez par là des voitures coupées en deux et équipées de petites roues à l’arrière, s’affronteront sur un circuit fermé. Glissades assurées !

Concours des plus beaux sillons

Terre en fête sera cette année le théâtre de la finale régionale de labour. Les prétendants au titre du meilleur laboureur de la région Centre-Val de Loire se mesureront, sous l’œil averti d’un jury de professionnels. A la clé, une place pour la grande épreuve nationale organisée le week-end suivant à proximité du Puy-en-Velay en Haute-Loire (43).

Cette année, comme cinq ans auparavant sur le même site, une démonstration de chien de troupeau sera à l’affiche. Cette animation est un clin d’œil au lycée du Chesnoy qui possède un atelier ovin. D’ailleurs, l’animation sera assurée avec les moutons du Chesnoy, par Philippe Lemaitre, éleveur à Combreux et son chien Gary, un border collie.

Le terroir loiretain à l’honneur

Terre en fête fera la part belle au terroir avec son marché de producteurs. Le midi, un repas gastronomique avec au menu un burger-frite et une crêpe, sera élaboré avec des produits issus principalement de l’agriculture locale. Le steak-haché proviendra ainsi de l’élevage des Belles Rousse à Chevry-sous-le-Bignon, le brie de la laiterie de Courtenay et les pains de la coopérative CA.PRO.GA. La déesse, une bière artisanale produite par la microbrasserie La Fabrik à Sceaux-du-Gâtinais, accompagnera à merveille ce déjeuner terroir.

Pour toute la famille

De nombreuses animations seront proposées par les agriculteurs et leurs partenaires tout au long de la journée. La société Héli-Sphère proposera des baptêmes de l’air en hélicoptère (40 € les 6 minutes de vol). Les attelages du Prat exécuteront une démonstration de labour équin avec Paloma et Pomponnette, deux chevaux comtois. Du battage à l’ancienne, une exposition de matériels agricoles d’hier et d’aujourd’hui, des baptêmes de tracteurs, des balades en calèche, une mini-ferme, un labyrinthe de paille et bien d’autres surprises seront à l’affiche de Terre en fête. D’années en année, le programme des animations s’étoffe pour attirer toujours plus de visiteurs. Le record d’affluence sera-t-il battu ? Réponse ce dimanche.

Terre en fête à l’heure de la moisson

Le 18 juillet, une poignée de jeunes agriculteurs de l’échelon Gâtinais Est s’est retrouvée sur le futur site de Terre en fête 2019, pour faucher le blé et le lier en gerbes, comme dans les années 50. Ceci afin de pouvoir proposer une démonstration de battage à l’ancienne le 1er septembre prochain, à l’occasion de l’événement Terre en fête organisé par l’échelon.

Un programme riche et éclectique

Ce grand rendez-vous agricole et rural de la rentrée, qui accueille à chaque édition près de 3.000 visiteurs, se déroulera cette année sur les terres du lycée du Chesnoy à Vimory. Une programmation riche et variée attend le public, avec entre autres : courses de Moiss’batt’cross et de Traîne-Culs, championnat régional de labour, démonstrations de chiens de troupeau, exposition de matériels agricoles, moisson et labour à l’ancienne, marché de producteurs, baptêmes de tracteur et d’hélicoptère, présentation des animaux, balades en calèche… et bien d’autres surprises pour petits et grands.

Depuis l’automne, les membres du comité d’organisation présidé par Pierrick Pigot, préparent ce temps fort, qui se veut festif, gourmand et intergénérationnel ! Dernier préparatif en date : la fauche du blé avec une lieuse Mc Cormick le 18 juillet. Aidés d’Emmanuel Quilleveré et d’André Leclaire, tous deux retraités agricoles, les JA se sont essayés à la moisson d’antan. Les gerbes de blé, ainsi récoltées et stockées à l’abri, seront battues le 1er septembre. Venez (re)découvrir à Terre en fête, la moisson telle qu’elle était pratiquée dans le milieu du siècle dernier.

18 juin : Terre en fête 2019 approche !

Le comité de pilotage en charge de l’organisation de Terre en fête 2019 s’est réuni le 18 juin à Saint-Germain-des-Prés chez l’un de ses membres, pour faire le point sur les préparatifs et valider l’affiche officielle.

Rendez-vous le 1er septembre au Chesnoy

Depuis l’automne dernier, les adhérents de l’échelon Gâtinais Est 45 se réunissent en moyenne une fois par mois, pour accueillir la prochaine édition de Terre en fête. Cet événement, destiné à mettre  à l’honneur l’agriculture départementale en valorisant les savoir-faire des agriculteurs, se déroulera cette année sur les terres du lycée du Chesnoy à Amilly le dimanche 1er septembre.

Un programme riche et varié attend les visiteurs avec entre autres, des courses de Moiss’batt’cross (dont une manche féminine) et de Traîne-culs (nouveauté 2019), des démonstrations de chiens de troupeau, un marché de producteurs, une exposition de matériels agricoles d’aujourd’hui et d’autrefois avec une reconstitution d’une moisson à l’ancienne. L’édition 2019 accueillera également les épreuves du championnat régional de labour.

La réunion de mardi dernier, présidée par Pierrick Pigot, a débuté par un rapide bilan moral des derniers événements JA, à savoir « Festi’Ferme » et « JA’dore la viande », afin de déceler ce qui a plu et les améliorations à apporter. Il a notamment été acté d’acheter des talkies-walkies réservés aux commissaires de courses, d’être vigilant sur le fléchage de la manifestation et de prévoir une bonne sonorisation du site avec un speaker.

Concernant l’affiche officielle, cette année les JA ont fait appel à une graphiste du journal Horizons-Loiret Agricole et Rural, partenaire de l’événement, pour la concevoir. La première ébauche, présentée en réunion, a ravi les membres du comité. Quelques modifications à la marge doivent, toutefois, être apportées avant sa diffusion prochaine notamment dans l’agglomération montargoise.

Appel aux producteurs locaux

Le sujet suivant portait sur le marché du terroir. Les jeunes agriculteurs mettent un point d’honneur à proposer et valoriser les produits locaux lors de leurs événements. A ce jour, une dizaine de producteurs a confirmé sa participation. Certaines productions ne sont donc pas représentées et un appel est lancé.

A l’issue de la réunion, aucune date n’a été calée pour le prochain Comité de pilotage. Seul un barbecue d’avant moisson est prévu ce samedi. Terre en fête et « La Foreuse », nom de leur moiss’batt’cross, se trouveront certainement dans les discussions.

24 avril : Les contours du budget et du programme de Terre en fête s’affinent

Le 24 avril, le comité de pilotage de Terre en fête 2019, composé des jeunes agriculteurs de Gâtinais Est 45, s’est réuni, sous la présidence de Pierrick Pigot, avec un ordre du jour chargé. En voici un résumé.

A bientôt un mois de la date limite pour déposer la demande d’autorisation pour l’organisation d’une manifestation comportant la participation de véhicules terrestres, le comité a travaillé sur le dossier d’autorisation. A ce titre, les JA ont réalisé une première ébauche du plan de masse de l’événement, inspiré de celui de l’an dernier.

En deuxième partie de réunion, le groupe s’est penché sur le cahier des charges de l’affiche, en vue de solliciter un graphiste pour sa création. Ensemble, ils ont défini le concept, les visuels et les principales informations à y faire figurer. L’affiche sera apposée cet été dans toute l’agglomération Montargoise.

Les membres ont ensuite établi le budget prévisionnel de la fête, étape indispensable pour solliciter des financeurs, sans qui l’évènement ne pourrait avoir lieu. Pour chiffrer, ils se sont appuyés sur le bilan financier de la dernière édition et vont faire établir des devis pour budgétiser les nouvelles dépenses.

Concernant le programme des animations déjà bien fourni, il va s’étoffer avec des baptêmes l’air assurés par la société Héli-Sphère 45 et des démonstrations de chiens de troupeaux.

Au terme de la réunion, les JA ont fixé la date du prochain comité de pilotage au mardi 21 mai. D’ici-là, les membres doivent continuer à démarcher et relancer les partenaires. Pour soutenir, exposer ou devenir bénévole, contactez les organisateurs au 02.38.71.91.31 ou ja.loiret@gmail.com.

26 mars : Les terres du Chesnoy accueilleront Terre en fête 2019

Le 26 mars, les membres des Jeunes Agriculteurs de l’échelon Gâtinais Est 45 se sont rassemblés chez leur président, Pierrick Pigot. A l’ordre du jour de cette réunion, figurait la préparation de trois événements à venir, à savoir dans l’ordre chronologique : la journée du développement durable de Courtenay, la porte-ouverte de l’Huilerie des Fouets et la prochaine édition de « Terre en fête » à Amilly.

Le 4 avril prochain, l’antenne locale JA participera à la journée du développement durable organisée par la mairie de Courtenay. Sur invitation de cette dernière, Pierrick Pigot animera une conférence dans la salle du foyer-municipal sur « le métier d’agriculteur et les idées reçues ». Plusieurs JA se joindront à lui, afin de l’épauler.

Le 21 avril, JA Gâtinais Est participera, comme à l’accoutumée, à la porte-ouverte Bienvenue à la ferme organisée à l’huilerie des fouets. Cette année,  les JA animeront plusieurs ateliers autour des céréales et feront éclore des œufs de poules. Ils vendront également de la farine produite par Cyril Regnier, un jeune installé, qui s’est lancé, depuis peu, dans la fabrication de farine de blé.

Enfin, le 1er septembre, JA Gâtinais Est accueillera l’événement « Terre en fête » sur les terres du lycée du Chesnoy à Amilly. L’édition 2019 se démarquera des précédentes, par l’organisation d’une course de « traine-culs », des voitures dépourvues d’arrière-train. La fête JA, sera également, cette année, le théâtre du championnat régional de labour. Bien évidemment, Moiss’batt’cross, marché du terroir, exposition de matériel agricole, labour et moisson à l’ancienne, baptême de l’air et bien d’autres surprises encore seront à l’affiche de « Terre en fête ». Les Jeunes Agriculteurs de l’échelon Gâtinais Est espèrent ainsi battre le record d’affluence !  

26 février : Des « traine-culs » à l’affiche Terre en fête 2019

Le 26 février dernier, les membres des Jeunes Agriculteurs de l’échelon Gâtinais Est 45 se sont réunis à Chuelles, chez l’un d’entre eux, pour préparer la prochaine édition de « Terre en fête ». Cette fête de l’agriculture départementale, organisée à tour de rôle par les échelons locaux JA, se déroulera cette année le dimanche 1er septembre à Amilly.

A travers cet événement, le syndicat JA souhaite à la fois dynamiser le milieu rural  mais aussi mieux faire connaitre les métiers de l’agriculture et le savoir-faire de ceux qui les exercent, le tout dans une ambiance conviviale et divertissante.

Depuis cet automne, le comité d’organisation s’active à imaginer un programme d’animations digne de ce nom. Comme à l’accoutumée, les amateurs de sports mécaniques pourront se délecter devant le « Moiss’batt’cross », une course spectaculaire et insolite, de vieilles moissonneuses-batteuses. Mais la grande nouveauté de cette édition sera la démonstration de « Traine-culs », de drôles de voitures dépourvues d’arrière-train. Trois représentants de l’association TCS 45, basée à Chuelles, ont assisté à la première partie de la réunion JA, afin de fixer les modalités de l’animation.

Par ailleurs, Terre en fête 2019 accueillera le dimanche après-midi le Championnat régional de labour, une épreuve très technique, qui nécessite concentration, dextérité et précision, pour réaliser de beaux sillons réguliers. L’épreuve départementale se tiendra, quant à elle, le matin. Une démonstration de labour équin est également à l’affiche.

Bien évidemment, les animations habituelles telles que la mini-ferme, le marché du terroir, l’exposition de matériel agricole, les baptêmes de l’air en hélicoptère, les courses de tracteurs à pédales, le labyrinthe de paille et bien d’autres encore seront au programme de cette journée festive.

Chaque mois, les membres du comité d’organisation 2019 se réunissent pour préparer au mieux cette manifestation. A six mois du jour J, les préparatifs s’accélèrent, l’équipe JA s’affaire pour que tout soit au top le dimanche 1er septembre, veille de rentrée.

13 novembre : Terre en fête 2019 : un an pour réussir

Quand une édition se termine, une nouvelle se prépare. La semaine dernière, le Loiret Agricole et Rural relatait dans ses colonnes la soirée de remerciements organisée le 9 novembre par les JA de Neuville – Outarville, en l’honneur des partenaires et bénévoles de Terre en fête 2018. Quatre jours plus tard, les Jeunes Agriculteurs de l’échelon Gâtinais Est se réunissaient au GDA de Chuelles, pour travailler sur la prochaine édition de la grande fête agricole JA, qui se tiendra le premier septembre 2019 dans l’agglomération Montargoise.

Leur objectif : être à la hauteur de la mission que leur a confiée JA Loiret. Le défi est de taille, mais ne les effraie pas. Motivés et dynamiques, les JA comptent tout mettre en œuvre pour que leur Terre en fête soit couronnée du même succès que la dernière édition. Pas de secret, le travail est la condition sine et qua non pour réussir. Aussi, la section locale JA, présidée par Pierrick Pigot, s’est déjà réunie à deux reprises pour organiser l’événement avec l’appui de Laura Bes, la présidente du Comité d’organisation de la dernière édition en date.

A l’issue de la première réunion, les membres se sont répartis les tâches en fonction de leurs aptitudes, préférences et disponibilités. Au cours de la seconde rencontre, les JA ont fait un point sur les avancées, voté les différents tarifs relatifs à l’événement et réfléchi au lieu idéal pour accueillir leur fête. Pour l’heure, plusieurs pistes sont à l’étude dans l’agglomération Montargoise. Ce point devra être tranché au prochain comité d’organisation programmé le 13 décembre, date également de leur assemblée générale annuelle.

Date de dernière mise à jour : 06/03/2020